Il y a à peine 2 ans, quand on me parlait du coloris moutarde, je n'avais pas assez de mots pour dire mon abomination.

Il y a encore 6 mois, je trouvais les torsades horriblement ringardes.

Et puis, comme il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis (c'est mieux de dire ça plutôt que de constater qu'on n'est qu'un pauvre mouton en retard de 3 saisons)...

... J'ai tricoté du moutarde et des torsades.

Et j'adore le résultat !!

Pourtant au départ ce n'était pas gagné...

En fait, j'ai craqué sur le modèle de gilet Miss Korrigan de Solenn et ses torsades pas si ringardes, mais :

1- l'idée de m'attaquer aux torsades me terrorisait : il faut une aiguille spéciale qui se rajoute aux 2 autres, et n'ayant que 2 mains, je ne voyais pas pas comment gérer ces 3 aiguilles...

2- le modèle est expliqué sous forme de diagramme. Diagramme que j'étais totalement incapable de décrypter...

Heureusement Anne, de Lil Weasel m'a proposé des aiguilles à torsades en forme de U qui m'ont bien aidée et Caro m'a "traduit" le diagramme en langage courant (enfin, si on peut appeler langage courant un truc du genre : 1 m end / 1 m env / 1 m end / 1m env / 1 m end , puis tricotez 10 fois [pm, 1 m env / 4MCD / 1 m env / 4MCG / 1 m env], pm / 1 m end...), ce qui m'a nettement simplifié la tâche même si en cours de route j'ai fini par arriver à comprendre le diagramme et à le lire, grande première pour moi !!

Ensuite ça a été assez long, et surtout j'ai douté pendant toute la réalisation de la partie haute de ce gilet : il faut faire des augmentations de part et d'autre des torsades et le résultat était très très moche !! La laine semblait trop "molle", mes mailles d'augmentation étaient trop lâches et pas du tout régulières... Une cata ! Si j'ai continué c'est que je n'avais emmené que ce tricot en vacances et qu'il fallait bien que je m'occupe les mains...

En plus j'étais tellement concentrée sur mes torsades que j'en ai oublié de faire les boutonnières... Heureusement j'avais entendu parler d'une méthode pour faire ses boutonnières à posteriori, j'ai donc continué en me disant que je verrais plus tard ! (sauf que plus tard c'est maintenant et que je n'ai toujours pas fait mes boutonnières... Il parait qu'on peut retrouver cette technique dans les catalogues Phildar, vous l'avez déjà utilisée ?). En attendant, j'ai choisi des tous petits boutons et je les passe en force entre 2 mailles... Pas l'idéal mais ça fonctionne !

Après je suis tombée en panne de laine : En fait, pour vous refaire l'histoire, en décembre 2011 j'avais acheté 1 écheveau de Mélange de Blue Sky Alpacas d'une couleur que je trouve somptueuse (un moutarde discrètement chiné de rouge et de bleu) pour me faire un bonnet au crochet . J'avais dû racheter un 2ème écheveau pour le terminer et avec les restes de laine, je voulais me crocheter des mitaines... sauf qu'il aurait fallu que je rachète un 3ème écheveau. J'ai donc laissé tomber l'idée !

Mais cette année, Lil Weasel soldait ce coloris à -40%, j'avais donc pris 3 écheveaux en me disant que je pourrais tricoter quelque chose pour Eliette (et là je me rends compte que je ne maitrise pas encore bien les quantités nécessaires en tricot...). Et comme l'échantillon collait à peu près pour le Korrigan, je me suis lancée... et j'ai manqué de laine au milieu de la 2ème manche ! J'ai donc dû défaire mon bonnet (pas grave, je ne l'avais jamais porté au final !) pour terminer le gilet, ce qui m'a permis de constater que la laine détricotée/décrochetée n'a pas du tout le même aspect que la laine neuve : mes mailles étaient très irrégulières tout d'un coup !

Heureusement la magie du blocage a opéré une fois de plus et a tout "lissé", même les augmentations toutes moches !! Le résultat final est au delà de mes espérances !!

Allez, je vous montre (attention, avalanche de photos !! Je suis trop contente pour les trier, surtout qu'il y avait un joli rayon de soleil dans le salon !) :

004 (26)

008 (22)

005 (25)

007 (25)

009 (24)

(j'adore les bordures au point de riz ! Première fois que je tricotais ce point et je le referai, c'est sûr !)

011 (26)

012 (26)

013 (21)

014 (23)

015 (25)

Fil : 5 écheveaux de Mélange (100% baby alpaga, cette laine est d'une douceur absolument incroyable !!) de Blue Sky Alpacas coloris 807, chez Lil Weasel, tricotés avec des aiguilles n°4, boutons Brin de Cousette

Modèle : gilet Miss Korrigan de De Rerum Natura, taille 6 ans sans aucune modif pour ma Plumette de 4 ans et demi, je visais la rentrée prochaine, mais finalement, il est portable (et porté !) dès maintenant !!

 

Pour la séance photo, la Plumette avait son coach personnel qui lui indiquait les mimimes à prendre pour chaque photo, donc elle ne regarde pratiquement jamais l'objectif vu qu'elle était très occupée à reproduire les grimaces de son frère....

Scène 1 : Je suis une caillera* qui porte de l'alpaga, yo man !!!!

Loisirs Créatifs137

 

Scène 2 : Sarah Bernhard vous interprète successivement la Désapprobation Maternelle (encore que... personnellement quand je fais les gros yeux, je ne gonfle pas les joues !)(enfin je crois)(j'espère !)/la Perplexité/la Joie/le Désespoir.

Loisirs Créatifs138

 

Scène 3 : Oh !! Mais que voit-on apparaitre ?? Le petit renard qui m'a permis de faire adopter sans aucune difficulté ce petit gilet ni rose ni brillant (merci DPAM !) parce que "tu comprends maman, le renard il est jaune alors il va bien avec mon gilet jaune !"

Loisirs Créatifs139

 

Scène 4 : Sarah Bernhard vous interprète l'Enthousiasme

044 (4)

 

Scène 5 : The Plumette's touch of course (and the Mu's shoes)

046 (2)

Bon, y'en a vraiment que pour la Plumette en ce moment !!

Allez, la prochaine fois, c'est pour mon homme !! (si j'arrive à le photographier...)

 

* pour la définition de caillera, voir ce billet