Tout d'abord, je voudrais vous dire un grand merci pour vos commentaires suite à mon dernier message !! Je n'ai pas réussi à trouver le temps de vous répondre mais j'ai lu chaque commentaire à la Plumette, qui était toute ravie (et étonnée !) de vos gentils petits mots pour son anniversaire !!

Ensuite, vous étiez 4 à participer au tirage au sort pour gagner mon top Burda en wax. Je n'ai pas pris de photo du tirage avec des petits bouts de papiers en boule, mais c'est Mimouna qui a été tirée au sort par les mains innocentes de la Plumette !! Donc Mimouna, j'attends de tes nouvelles...

Mais revenons-en à la couture !! Vers la fin du mois de juillet, il y a eu un arrivage de jerseys rayés "d'une grande marque" aux Coupons Saint Pierre à Paris.

N'écoutant que notre envie de rayures, avec Priscilla nous nous sommes jetées sur la bonne affaire, repartant les bras chargés d'un beau jersey 100% coton bien épais et très doux et des nouveaux projets plein la tête !

Et puis en redescendant vers le métro, un petit coup d'oeil vers la vitrine de la boutique "maille et cuir" de Sacrés Coupons nous a donné envie d'y faire également un petit tour : 2 coupons de viscose nous tendaient les bras (7,50€ les 3 mètres, moi j'appelle ça tendre les bras !), une viscose bien fluide, bien lourde, bien dansante.... J'ai tout de suite vu une robe dedans !

Mais pas n'importe quelle robe !! Une robe sans manche, à encolure bénitier et jupe corolle, une robe qui tourne pour aller danser à un mariage, une robe pour se sentir belle et élégante. Une robe que je ne porterai probalement pas souvent parce que ce n'est pas vraiment mon style, plutôt un rêve de petite fille cette jupe qui semble danser autour de moi quand je marche... Mais finalement réaliser un tel rêve pour 7,50€ c'est juste merveilleux !

Une fois les idées claires sur ce que je voulais, j'ai cherché un patron : Un appel sur Instagram m'a permis de trouver le patron parfait, la version D du patron Vogue 8873 :

Vogue 8873

Bon, sauf que je n'avais aucunement l'intention d'acheter le patron. Donc je suis partie farfouiller dans mes Burda pour trouver l'équivalent et je suis tombée sur :

- La robe 112 du Burda de Novembre 2013 pour le col bénitier et les emmanchures :

Burda nov 2013 robe 112

 

- La robe 133 du Burda de juillet 2012 pour la jupe corolle (la robe en entier me plait bien d'ailleurs, je me laisserai peut-être tenter l'été prochain !)

Burda juillet 2012 robe 133

 

Comme ma viscose est élastique (enfin pas autant que je l'imaginais au final...), j'ai décalqué la taille 36 pour le corsage et pour la jupe. Ensuite j'ai comparé le corsage avec celui de la robe Moneta donc l'ajustement me convient, et j'ai retouché le bas de mon patron en conséquence.

Pour la jupe, j'ai juste réduit un peu la taille, de façon à ne pas avoir à faire de fronces au moment de l'assemblage avec le corsage.

Le montage du corsage a été assez... surprenant. J'ai suivi les indications à la lettre (pour une fois j'ai compris ce que me racontait Madame Burda) mais sans comprendre ce que je faisais ! En fait, après coup, j'ai compris que la technique utilisée permet de doubler un corsage sans passer par l'étape de la cuillère en bois. Pour résumer, vous assemblez tissu devant et doublure devant par l'encolure, idem pour le tissu dos et la doublure dos. Ensuite vous assemblez les couture d'épaule tissu dos et tissu devant, puis dans la continuité doublure dos et doublure devant.

Ensuite vous assemblez les emmanchures en 2 temps, en positionnant vos pièces envers contre envers et en allant chercher la couture par l'intérieur (je crois que j'ai perdu tout le monde là...) et pour finir vous cousez les cotés, du tissu d'abord et de la doublure dans la continuité.

Etant donné que j'utilisais le même tissu pour l'extérieur et la doublure, je peux vous dire que j'ai vite été perdue dans mes coutures... Alors quand j'ai tout remis à l'endroit et que le corsage s'est avéré être correctement assemblé, j'étais aussi surprise que ravie !

Et quand en plus à l'essayage le corsage s'est avéré parfaitement ajusté, là j'ai vraiment sauté partout !

L'assemblage de la jupe était d'une simplicité enfantine après le corsage : Juste 2 morceaux à assembler ! Ce n'est pas tout à fait une jupe cercle mais on n'en est vraiment pas loin. J'ai mis un élastique transparent à la taille pour éviter que le tissu ne se détende et j'ai assemblé la jupe et le corsage à la surjeteuse, en prenant ensemble le tissu et la doublure du corsage. Pas très académique comme finition mais j'avais besoin de conserver l'élasticité de l'assemblage pour pouvoir enfiler la robe qui n'a pas de zip !

Bon, il faut clairement que j'arrête de respirer quand je l'enfile parce qu'elle est vraiment très ajustée à la taille. Mais à part ce point (et je croise les doigts pour qu'elle ne craque pas au prochain enfilage !), ma nouvelle robe est exactement comme je l'imaginais : Elle danse autour de moi quand je marche. Je me sens belle et élégante quand je la porte. Et en plus, elle est merveilleusement confortable !!! 

P1090368

P1090370

Tissus: Viscose Sacrés Coupons (j'ai utilisé quasiment tout le coupon de 3 mètres), élastique transparent Fil2000

Modèles : Haut de la robe 112 du Burda de novembre 2013, taille 36, réduit à la taille suivant le patron de Moneta, jupe corolle de la robe 133 du Burda de juillet 2012, taille 36 resserrée à la taille pour s'adapter au corsage

Que vous dire de plus sur ma robe ?? A part que je l'aime, je l'aime, je l'aime ! En fait elle me correspond tellement peu que je me sens déguisée quand je la porte. Mais déguisée en princesse !! Et ça c'est magique !!

J'ai porté ma robe pour un mariage en Côte d'Ivoire cet été, mais je n'ai aucune photo.... J'ai donc refait des photos en catastrophe hier soir, alors qu'il faisait quasiment nuit.... c'est pitoyable !!

P1090353

Sur les photos on peut se rendre compte que le corsage est un peu trop long : la couture corsage/jupe se trouve environ 3 cm sous mon nombril, ce qui est plus bas que ma taille naturelle qui est déjà basse. Pour bien faire, il faudrait que je reprenne la robe, mais étant donné que je ne suis pas certaine d'avoir l'occasion de la porter à nouveau, j'ai eu la flemme, et puis ce n'est pas trop choquant il me semble...

P1090348

P1090349

P1090359

P1090361

Pour ne pas alourdir la robe, j'ai préféré ne pas faire d'ourlet et laisser le bord de la jupe coupé à cru : ça ne pose pas de problème car le tissu ne s'effiloche pas du tout et cela permet de conserver la légèreté et la fluidité de la viscose.

P1090362

Mes tentatives de photos de robe qui tourne se sont soldées par un cuisant échec..... Non seulement les photos sont floues mais en plus on n'a même pas l'impression qu'elle tourne, alors qu'en vrai, faut que je fasse gaffe de pas tourner trop vite si je peux conserver ma décence.....

loisirs créatifs15